Vidéos

Emile Cohl, ça Cartoonne!

August 21, 2019

Nom très connu de tous les passionnés de dessins animés, Emile Cohl est l’auteur du tout premier dessin animé de l’histoire du cinéma : Fantasmagorie.

Fantasmagorie d’Emile Kohl.

Emile Cohl né le 4 Janvier 1857, à 15 ans, il devient apprenti chez un bijoutier, mais s’intéresse déjà au dessin et au prestidigitation. Eléve du caricaturiste, André Gill, il devient illustrateur, photographe, auteur de pièces de théâtre, comédien, journaliste et magicien. A la fin du XIXè siècle, c’est un caricaturiste reconnu. Il fréquente les mouvements qui influenceront les surréalistes, des Hydropathes et des Incohérents. Il côtoie des écrivains comme Victor Hugo ou Paul Verlaine, des réalisateurs comme Sacha Guitry et Georges Méliès avec qui il partage l’art de l’illusionnisme.

En 1907, il commence à travailler pour La Gaumont. Il réalise Fantasmagorie, considéré par tous, notamment par Walt Disney comme le premier dessin animé de l’histoire. Le court métrage est présenté le 17 Août 1908 au Théâtre du Gymnase à Paris.

Théâtre du Gymnase, Paris, France

Certaines techniques pour animer les images avaient déjà été utilisées :

En 1799 Etienne Gaspard Robertson brevetait le Fantascope, un appareil d’optique qui projette des images sur un écran grâce à des obturateurs qui donnent l’illusion du mouvement.

En 1833, Joseph Plateau invente le phénakistioscope, un disque giratoire.

Un phénakistioscope.

59 ans Après en 1892, Emile Reynaud donne vie à des pantomimes lumineuses et animées.

Deux ans avant Cohl, James Stuart Blackton réalise Funny Faces, des visages dont les expressions varient, utilisant une pellicule photographique.

Emile Cohl s’approprie cette technique et après Fantasmagorie, crée Fantoche, héros du tout premier feuilleton animé.

Entre 1912 et 1914 il déménage aux Etats-Unis pour prendre la responsabilité de l’animation du studio de Fort Lee près de New York, où s’ouvrent les premiers studios d’animations.

Après avoir réalisé plus de 300 films, il arrête le cinéma en 1923.

Il meurt à l’hôpital de Villejuif le 20 Janvier 1938 et repose au cimetière du Père Lachaise, à Paris.

Emile Cohl

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply