Browsing Category

Non classé

La vie de Clamhan, Non classé

Des Hommes et du papier.

March 24, 2020

Par où commencer? Non, j’ai une meilleure question : Comment pourrais-je vous aider actuellement? Ensemble nous formons une véritable communauté qui partage un état d’esprit unique. Parlons de nos savoir-faire et réfléchissons à des projets communs.

L’île aux crayons habitée par Patrick TOURRE

Dans un monde aux communications de plus en plus dématérialisées, le papier retrouve ses lettres de noblesse. Grâce à Clamhan, nous souhaitons faire entendre l’esprit des métiers rares graphiques et faire rayonner leur valeur d’excellence. Nous créons du contenu pour les artisans qui souhaitent être accompagnés lors de l’édition de magazines de marque ou de reportages en coulisse de leur savoir-faire. Nous imaginons de nouveaux supports de communication afin de valoriser les pratiques qui demandent du temps, de la proximité et de l’intimité avec un vrai attachement aux territoires, aux métiers ainsi qu’à toute la filière d’art graphique.

Les ateliers d’Offard perpétue le savoir-faire des papiers peints à la planche des grandes manufactures du XVIIIe et XIXe siècle.
Letterpress de Paris choisi d’entretenir la tradition de l’imprimerie typographique pour mieux la revisite

Le blog de Clamhan aspire à vous faire découvrir ces d’artisans qui s’engagent pour la sauvegarde des métiers d’art graphiques et qui réinventent notre mode de consommation en construisant un modèle vertueux empreint de fierté pour nos richesses locales. Ces gens passionnés et passionnants qui ne sont pas considérés comme “essentiels” ont besoin de soutien! Voici quelques idées pour les aider :

Orbisterrae conçoit dans ses ateliers des globes terrestres

Parlez nous de vous ou d’une entreprise, d’une cause vulnérable à laquelle vous croyiez et qui mériterait d’être soutenue. En quoi peut-on être utile?

Via nos différents réseaux, (blog, fb,instagram, pinterest, linked in) durant ces prochaines semaines nous nous engageons à partager des histoires humaines, faites d’encre, ce sang de l’imprimeur , de papier, cet épiderme du sensible et dont de belles pages restent encore et toujours à écrire, à peindre, à dessiner, à vivre.

Morel enseignes, peintre en lettres
Papeterie Montségur, artisans papetier de soie.

De quelles façons nous pouvons tous aider :

  1. Employez ce temps à donner des avis , faire des éloges de artisans sur leur page facebook. Dites leur tout le bien que vous pensez d’eux aussi directement par mail.
  2. Suivez les ou partagez leurs publications sur les réseaux sociaux. Abonnez-vous à leur newsletter pour être tenu informé et qu’ils se sentent soutenus.
  3. Au lieu de ne lire que de mauvaises nouvelles, recherchez plutôt sur internet vos lieux préférés, peut-être que votre théâtre a mis en place un service de spectacles en streaming. Ils ont peut-être mis en place des initiatives qui vous permet de les soutenir de loin!?
  4. Si vous avez des places pour un évènement, plutôt que de demander un remboursement, faites don de cette somme à un organisme, à une association locale qui vous tient à coeur.
  5. Pourquoi ne pas acheter une carte cadeau?
  6. Votre libraire peut vous déposer des trésors devant votre porte.
  7. Envoyer des belles cartes, Emballez des cadeaux avec de beaux papiers.
  8. Si vous êtes une/un as de l’internet, et que vous avez du temps à offrir, pourquoi ne proposeriez vous pas votre aide à des parents qui viennent de créer leur entreprise en les accompagnant pour développer leur présence en ligne, via une page facebook ou instagram??
L’univers magique de Papiers à êtres.

Amis artisans, partagez nous votre quotidien, faites nous découvrir votre métier. Témoignez nous sur l’impact du Covid 19. Proposez-nous des ateliers pratiques à reproduire chez soi! Vous pouvez nous contacter ici ou via Instagram et via Facebook. Nous avons hâte de vous lire et de vous découvrir!

A très vite!

Bibliothèque // In my bookshelve, Non classé

Vosges, une terre de papier.

December 13, 2019

Les Vosges sont depuis plusieurs siècles une terre de papier qui a marqué, et les hommes, et leurs activités. Le périple de l’auteur débuté aux Imageries d’Epinal. Cette société unique en son genre est depuis longtemps source d’inspirations pour les artistes qui perpétuent sur le papier, la tradition imagière. Puis, Sabine Lesur part au fil de l’eau, à la rencontre des piliers actuels de cette activité encore prospère.

Evenements // Events, Non classé

Nouvelle exposition temporaire au Musée de L’Image d’Epinal : “Images sur les murs, de Bessans à Pont-Aven.”

August 20, 2019

. Le Musée de l’Image à Épinal conserve 100 000 images dites populaires du 17e au 21e siècle. Les expositions de ces quinze dernières années et les vingt-cinq catalogues édités par le musée ont montré combien ces images sont variées et comment elles dressent le portrait des sociétés successives qui les ont éditées. Cependant, des questions n’ont pas encore fait l’objet d’un travail spécifique : comment ces images populaires étaient-elles fixées sur les murs des habitations et quelles étaient les motivations qui animaient ceux qui les accrochaient dans leur espace de vie ?
Questions difficiles puisque ces images, par essence bon marché et peu précieuses, ont souvent été détruites lors des réaménagements successifs des maisons.


C’est le prêt d’une cloison de bois collectée par le Musée Savoisien de Chambéry à Bessans en Haute- Maurienne qui donne au MIE l’occasion de s’intéresser à ce sujet. Oubliées à l’étage d’une maison abandonnée, les soixante images collées sur cette cloison datent du tout début du 17e siècle jusqu’au début du 19e siècle


Images retrouvées sur les cloisons de la maison tracq. Sainte Catherine, 19e,
Anne d’Autriche, début 17e, Christ en croix, début 17e, Coll. Musée Savoisien, Chambéry
© Musée de l’Image / Cliché H.Rouyer

Cette découverte fût exceptionnelle. Chaque image présente sur cette paroi n’est connue qu’à un seul exemplaire. On voit là éclore l’image religieuse de grande diffusion et l’image du pouvoir. S’esquisse l’histoire du duché de Savoie, des premières résistances à la religion réformée, des relations commerciales et religieuses de chaque côté des Alpes..

Si les premières constatations sont savoyardes -la recherche est menée avec Sébastien Gosselin, conservateur au Musée savoisien, l’exposition poursuit son voyage dans d’autres régions françaises et à d’autres périodes.Ainsi, elle s’intéresse aux images d’Épinal éditées en 1830 à la gloire de Napoléon et accrochées au mur par les vieux soldats, idolâtres de leur empereur…L’exposition se prolonge aussi jusqu’à Écouen au nord de Paris, où une colonie d’artistes menés par Pierre-Édouard Frère choisit comme sujet la vie à la campagne : leurs peintures de genre montrent l’intérieur des maisons décorés d’images « d’Épinal » collées aux murs..


1.Pierre-Édouard Frère (1819- 1886), Une journée glaciale, huile sur toile.
Coll. Baltimore Museum. © The Walters Art Museum, Baltimore

2. D’après Jean P. Haag, VIEUX SOUVENIRS, 1893, photogravure de Boussod, Valadon & Cie, 1894, 26.8 x 38.2 cm

Le voyage prend fin en Bretagneà la fin du 19esiècle lorsque des peintres comme Émile Bernard, Charles Filiger ou même Paul Gauguin, s’inspirent des images populaires qu’ils voient encore dans ces contrées éloignées pour trouver de nouveaux sujets et pourquoi pas, les aider à « inventer » le cloisonnisme… La production de ces images destinées à être accrochées au mur s’est peu à peu tarie au cours du 19esiècle pour laisser la place, avec la lithographie, aux images à lire, en feuille ou bien en albums… Mais les images au mur, peintes ou racontées par des écrivains, restent encore dans bien des mémoires…

GALERIE RELIGIEUSE. SAINTE EUGÉNIE, Pellerin, Épinal, vers 1850, gravure sur bois coloriée au pochoir – Coll. Musée de l’Image, Épinal dépôt MDAAC. © Musée de l’Image –Ville d’Épinal / cliché E. Erfani

Exposition jusqu’au 29 Septembre 2019

Le musée de l’image ville d’Épinal 42 quai de Dogneville 88000 Épinal 03 29 81 48 30 > musee.image@epinal.fr > www.museedelimage.fr

Scénographie de l’exposition “Images sur les murs
De Bessans à Pont-Aven”. Musée de l’Image, Epinal.
Scénographie de l’exposition “Images sur les murs
De Bessans à Pont-Aven”. Musée de l’Image, Epinal.