Browsing Tag

Clamhan Gallery

A écouter

Le Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ) lance son podcast :les visiteurs du soir.

April 19, 2021

Le Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ) propose des rencontres régulières avec des professionnels du livre et de l’enfance. Auteurs, illustrateurs, éditeurs ou chercheurs viennent présenter leurs projets et partager leurs expériences. Ecoutez les rencontres en podcast. :

Gérard Lo Monaco, illustrateur, concepteur, scénographe.

• Anne Herbauts, illustratrice, peintre, autrice.

-Les éditions Sarbacane avec Emmanuelle Beulque.

• Jean-Luc Raharimana, écrivain.

• Les Éditions Cambourakis avec Géraldine Chognard.

• Clémentine Beauvais, autrice, traductrice, enseignante-chercheuse.

Qu’est-ce que le CNLJ ?

Héritier de La Joie par les livres, le Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ) est un service spécialisé du département Littérature et art de la BnF. Il offre un ensemble de ressources et de services unique en France sur la littérature pour la jeunesse et la lecture des jeunes. Il agit en faveur du développement de la lecture et de la promotion de la littérature pour la jeunesse, à travers l’accroissement de ressources documentaires, des formations initiale et continue, des publications et une action internationale.

Une salle de lecture de la bibliothèque tous publics du site François-Mitterrand est dédiée à la littérature pour la jeunesse et à la lecture des enfants et des jeunes. Elle est ouverte à tous les lecteurs munis d’un titre d’accès, ainsi qu’aux enfants accompagnés d’un adulte tous les weekends et pendant les vacances scolaires (toutes zones confondues).

Vidéos

Fête du court métrage 2021.

March 24, 2021

La Fête du court métrage est un évènement initié par “Faites des Courts, Fête des Films”, FCFF une Association (loi 1901) créée le 28 septembre 2015. Elle est le regroupement des tribus du court métrage, c’est à dire de tous ceux qui font, aiment et font aimer le court métrage !

Elle naît de la volonté de mieux faire connaître le court métrage, au plus grand nombre, et ce, en organisant une grande fête ouverte à tous autour de la programmation de films courts : La Fête du court métrage.

Pour la deuxième année consécutive, notre équipe s’est adaptée pour vous faire vivre un évènement qui représente toute la vitalité du court métrage ! Découvrez la programmation de La Galaxie du court !

Clamhan est heureux de vous partager sa programmation personnelle:

Et vous, quels sont vos court-métrages préférés?

Agencement / Décoration, La vie de Clamhan, Scénographie / Vitrine

Repenser les espaces chaleureux grâce au papier.

May 21, 2020

Repensez vos espaces chaleureux et apportez l’intimité dont vous avez besoin pour créer, vous reposer ou manger grâce à nos cloisons modulables et des papiers anti-bactériens.

Accompagné d’artisan plisseur et d’illustrateurs, le studio Clamhan trouve des solutions personnalisables pour les indépendants, les sociétés, les commerces désireux d’apporter une identité unique à leur communication.

Une idée en tête? Parlons-en! On a hâte de vous lire!

La vie de Clamhan

Faire entendre l’esprit des métiers rares.

April 22, 2020

Clamhan fait entendre l’esprit des métiers rares graphiques et fait rayonner leur valeur d’excellence. Le studio crée du contenu pour les artisans qui souhaitent être accompagnés lors de l’édition de magazines de marque ou de reportages (portraits/ interviews) en coulisse de leur savoir-faire. Nous imaginons de nouveaux supports pour révéler vos univers en France et à l’étranger et pour marquer les esprits lors d’évènements en interne.

Le studio s’engage ainsi pour la sauvegarde des métiers d’art graphiques et encourage le rayonnement de la France à l’international.

L’équipe de Clamhan est composée de Fanny Osseland, sa fondatrice et de Laura Briault, photographe. L’accent est mis sur la beauté des photos et le goût pour les belles histoires.

Donnez à feuilleter, à voir, à lire, à inspirer. Invitez-vous dans toutes les mains, chez vos clients et prospects, avec un magazine qui vous ressemble.

Magazine de marque ? Qu’est-ce que c’est exactement ?

C’est un support hybride qui mixe les avantages d’un magazine interne aux atouts d’un magazine que vous pourriez trouver en kiosque. Le brand magazine reprend tous les codes d’un “vrai” magazine et est distribué à un plus large public : les clients, les prospects, parfois même le grand public via des canaux de distribution adaptés à chaque marque.

Un objet utile et beau que l’on conserve.

Dans une ère où le contenu est roi et où sa qualité prime pour optimiser la visibilité et l’authenticité des marques, le brand magazine tombe à pic. Voilà le summum de l’éditorialisation d’une marque. Pourquoi se limiter à la tenue d’un blog digital ? Pourquoi ne pas succomber au papier ?

Force est de remarquer que lorsqu’un magazine papier est un objet beau et utile, on le conserve, voire on le collectionne. Dans le “tout digital”, on a besoin de ré-équilibrer la donne, de donner des repères, avec des objets, du concret. Le brand magazine peut donc rester sur les tables et étagères et s’ancrer dans les esprits de manière durable puisque son édition se fait à fréquence régulière : mensuel, bimestriel, trimestriel, semestriel

Un concentré de la culture de la marque.

Le brand magazine reprend donc tous les codes d’un magazine (titre, pagination, rubricage, fréquence) à l’image de la marque. C’est un support qui relaie de manière naturel tout l’univers d’une marque : son actualité, ses inspirations, ses ressources, ses partenaires, les projets qu’elle soutient, ses clients, ses découvertes. Le brand magazine ne se focalise pas uniquement sur la marque, ce n’est pas un support auto-centré, il montre l’ouverture de la marque, ses rencontres et c’est en cela qu’il se démarque. C’est toute la culture de la marque qui est valorisée.

Le brand magazine comme support de communication et de marketing complet.

Selon les cibles et objectifs visés, nos clients le proposent à la diffusion gratuite dans des lieux comme des boutiques dans les zones géographiques pertinentes pour augmenter leur notoriété et/ou en salons comme support de communication différenciant auprès de prospects et partenaires. Ils l’envoient également par courrier à leurs clients pour garder le contact et leur témoigner de l’attention et à la presse comme un dossier de presse… Le brand magazine remplit des fonctions de communication et de marketing diverses et inédites. Certains de nos clients ont remplacé certains de leurs supports par le magazine de marque, en abandonnant plaquettes, brochures et flyers par exemple.

Les débuts d’une marque qui devient média

Le magazine de marque peut représenter les débuts d’une marque dans son éditorialisation, ce peut être la première pierre à l’édifice de sa stratégie de contenus. Lorsque nous créons un brand magazine c’est toute la marque qui est passée en revue pour extraire chaque élément que nous pourrions utiliser. Le magazine de marque est un projet fondateur dans la transformation médiatique d’une entreprise et sa marque. Et il s’adapte à tous les secteurs et toutes les typologies de marché, BtoC, BtoB, CtoC…

Plus d’informations, des exemples complets de réalisations ? Contactez-nous
La vie de Clamhan

Merci!

April 20, 2020

En reprenant le principe du jeu optique le thaumatrope, cette nouvelle carte imaginée au sein du studio de Clamhan Gallery, sera glissée dans chacune de vos commande! Merci!


La vie de Clamhan, Non classé

Des Hommes et du papier.

March 24, 2020

Par où commencer? Non, j’ai une meilleure question : Comment pourrais-je vous aider actuellement? Ensemble nous formons une véritable communauté qui partage un état d’esprit unique. Parlons de nos savoir-faire et réfléchissons à des projets communs.

L’île aux crayons habitée par Patrick TOURRE

Dans un monde aux communications de plus en plus dématérialisées, le papier retrouve ses lettres de noblesse. Grâce à Clamhan, nous souhaitons faire entendre l’esprit des métiers rares graphiques et faire rayonner leur valeur d’excellence. Nous créons du contenu pour les artisans qui souhaitent être accompagnés lors de l’édition de magazines de marque ou de reportages en coulisse de leur savoir-faire. Nous imaginons de nouveaux supports de communication afin de valoriser les pratiques qui demandent du temps, de la proximité et de l’intimité avec un vrai attachement aux territoires, aux métiers ainsi qu’à toute la filière d’art graphique.

Les ateliers d’Offard perpétue le savoir-faire des papiers peints à la planche des grandes manufactures du XVIIIe et XIXe siècle.
Letterpress de Paris choisi d’entretenir la tradition de l’imprimerie typographique pour mieux la revisite

Le blog de Clamhan aspire à vous faire découvrir ces d’artisans qui s’engagent pour la sauvegarde des métiers d’art graphiques et qui réinventent notre mode de consommation en construisant un modèle vertueux empreint de fierté pour nos richesses locales. Ces gens passionnés et passionnants qui ne sont pas considérés comme “essentiels” ont besoin de soutien! Voici quelques idées pour les aider :

Orbisterrae conçoit dans ses ateliers des globes terrestres

Parlez nous de vous ou d’une entreprise, d’une cause vulnérable à laquelle vous croyiez et qui mériterait d’être soutenue. En quoi peut-on être utile?

Via nos différents réseaux, (blog, fb,instagram, pinterest, linked in) durant ces prochaines semaines nous nous engageons à partager des histoires humaines, faites d’encre, ce sang de l’imprimeur , de papier, cet épiderme du sensible et dont de belles pages restent encore et toujours à écrire, à peindre, à dessiner, à vivre.

Morel enseignes, peintre en lettres
Papeterie Montségur, artisans papetier de soie.

De quelles façons nous pouvons tous aider :

  1. Employez ce temps à donner des avis , faire des éloges de artisans sur leur page facebook. Dites leur tout le bien que vous pensez d’eux aussi directement par mail.
  2. Suivez les ou partagez leurs publications sur les réseaux sociaux. Abonnez-vous à leur newsletter pour être tenu informé et qu’ils se sentent soutenus.
  3. Au lieu de ne lire que de mauvaises nouvelles, recherchez plutôt sur internet vos lieux préférés, peut-être que votre théâtre a mis en place un service de spectacles en streaming. Ils ont peut-être mis en place des initiatives qui vous permet de les soutenir de loin!?
  4. Si vous avez des places pour un évènement, plutôt que de demander un remboursement, faites don de cette somme à un organisme, à une association locale qui vous tient à coeur.
  5. Pourquoi ne pas acheter une carte cadeau?
  6. Votre libraire peut vous déposer des trésors devant votre porte.
  7. Envoyer des belles cartes, Emballez des cadeaux avec de beaux papiers.
  8. Si vous êtes une/un as de l’internet, et que vous avez du temps à offrir, pourquoi ne proposeriez vous pas votre aide à des parents qui viennent de créer leur entreprise en les accompagnant pour développer leur présence en ligne, via une page facebook ou instagram??
L’univers magique de Papiers à êtres.

Amis artisans, partagez nous votre quotidien, faites nous découvrir votre métier. Témoignez nous sur l’impact du Covid 19. Proposez-nous des ateliers pratiques à reproduire chez soi! Vous pouvez nous contacter ici ou via Instagram et via Facebook. Nous avons hâte de vous lire et de vous découvrir!

A très vite!

Scénographie / Vitrine, Vidéos

Lotte Reiniger, femme d’exception et pionnière du cinéma d’animation.

January 29, 2020

Charlotte Reiniger, dite « Lotte », est une pionnière du film d’animation traditionnel et une femme de caractère qui n’a jamais abandonné ses convictions face aux vicissitudes de l’histoire. Le travail de cette artiste avant-gardiste est aujourd’hui encore d’une modernité incroyable.

Lotte Reiniger est née à Berlin le 2 juin 1899. Sa jeunesse est peu documentée, mais on sait que, petite déjà, elle se passionne pour les théâtres d’ombres venus d’Asie et pour les productions de Georges Méliès.

Elle débute sa carrière dans la troupe du réalisateur Paul Wegener qui lui confie les génériques de ses productions Rübezahls Hochzeit (Le grand mariage, 1916) et Der Rattenfänger von Hameln (Hameln le charmeur de rats, 1918). En 1919, elle réalise son premier court-métrage Das Ornament des verliebten Herzens (Les ornements des cœurs amoureux) qui lui permet d’être remarquée. En 1922, suivent les courts-métrages muets Cendrillon et la Belle au Bois dormant.

En 1923, elle commence la réalisation des Aventures du Prince Ahmed. Inspiré du conte Les Mille et Une Nuits, entièrement fait d’ombres chinoises, ce film est aujourd’hui considéré comme le plus vieux film d’animation encore préservé. Montré pour la première fois au public en 1926, il confère à la jeune réalisatrice une notoriété et une reconnaissance internationale.

Les Aventures du Prince Ahmed est d’ailleurs considéré comme son chef-d’œuvre. Pour le réaliser, elle a été aidée de son époux Carl Koch à la prise de vue, Berthold Bartosch aux effets spéciaux et Walter Ruttmann pour les arrière-fonds qui étaient manipulés séparément des personnages. Le film est en noir et blanc, mais il a été teint en trempant le positif dans un bain de couleur. La musique de Wolfgang Zelle a été créée pour l’occasion.

Grâce à ce premier succès, elle réalise de nombreux courts-métrages inspirés de contes, auxquels elle ajoute comme support sonore des œuvres classiques, souvent des pièces de Mozart qu’elle affectionne plus particulièrement. Elle réalise également régulièrement des réclames pour différentes marques.

Lotte Reiniger en 1939

Cependant, dès l’arrivée au pouvoir des nazis en 1933, Lotte Reiniger et son époux souhaitent quitter le pays. Proches de la gauche sous la République de Weimar et ouvertement amis avec de nombreuses personnes de confession juive, le climat politique de cette époque en Allemagne ne leur convient guère, d’autant qu’ils sont également proches des artistes d’avant-garde dont le travail est régulièrement qualifié de « dégénéré » par le régime. Pour autant, si la personnalité et les opinons de Lotte Reiniger sont en opposition avec le pouvoir en place, ses œuvres sont toujours appréciées pendant cette période.

En 1936, les époux Reiniger-Koch parviennent à obtenir un visa pour l’Angleterre où ils continuent de créer et fondent leur société de production. Cependant, ce visa ayant une validité limitée, ils voyagent ensuite entre Paris et Rome aux côtés de leur ami de longue date Jean Renoir avec qui ils ont travaillé sur le film La Tosca en 1941. En 1943, le couple retourne à contrecœur en Allemagne pour s’occuper de la mère malade de Lotte. En 1944, Lotte crée son premier film depuis six ans : L’oie d’or. La Seconde Guerre mondiale n’a pas seulement mis un coup d’arrêt à la création de Lotte Reiniger, c’est aussi à cette période qu’une grande partie de ses négatifs originaux ont été détruits. Une vingtaine de films ont ainsi été perdus en totalité ou en partie. Heureusement, il existait déjà des copies de son travail et certains de ses films ont ainsi été sauvés.

APRÈS LE DÉCÈS DE SON ÉPOUX EN 1963, LOTTE REINIGER CESSE LA PRODUCTION DE FILMS PENDANT PLUS DE 10 ANS

Ivan Tsarevitch et la princesse changeante : Photo
Photo ajoutée le 23 décembre 2016|Copyright Septième Factory

En 1949, le couple émigre à Londres et de 1951 à 1955, ils tournent pas moins de 15 courts métrages. En 1955, elle obtint un Dauphin d’argent à la Biennale de Venise pour The Gallant Little Tailor (1954), un épisode de la série Primrose Films (production de films pour enfants, qu’elle avait fondée). Elle est également à l’origine de nombreux logos, comme celui de la National Deaf Children’s Society, l’organisation gouvernementale pour la protection des enfants touchés par la surdité, encore utilisé aujourd’hui.

Parallèlement à ses deux derniers films Aucassin and Nicolette en 1975 et The Rose and the Ring en 1979, elle donne des conférences sur son travail pionnier.

Elle s’éteint en 1981, peu après son 82e anniversaire, à Dettenhausen en Allemagne. Son œuvre impressionnante a inspiré de nombreux artistes qui ont fait appel à elle, mais également à des réalisateurs actuels dont le plus célèbre est Michel Ocelot, le réalisateur de Kirikou et la Sorcière, de Princes et Princesses, d’Azur et Asmarou encore.

La ville de Tübingen dédie à Lotte Reiniger un magnifique musée.

Lotte Reiniger was a pioneer in silhouette animation. Her work is widely recognized as an enchantment, art and technique master piece. It was in London that she started creating short musical films using shadowgraph and in collaboration with her husband Carl Koch, an avant-garde film-maker.

With “The Adventures of Prince Achmed” out in 1926, she made one of the very first feature-length animated films in movie history. This is her most famous and widely known film. Directed over three years, it includes over 300,000 images. Shortly after it came out in Germany, Louis Jouvet organized a showing in Paris at the Champs Elysées Theatre. The audience felt in love with the movie. The town of Tübingen dedicated a whole amazing museum to Lotte Reiniger.

Bibliothèque // In my bookshelve

Le pli, le magazine du Mouvement Français des Plieurs de Papier.

January 24, 2020

” Le mouvement français des plieurs de papier”, le nom sonne comme un gang secret! Il ne m’en a pas fallu plus pour me convaincre d’aller visiter leur site internet. Découvert grâce au moulin du verger (papetier à Angoulème), il se révèle être une mine pour les amoureux de l’origami et du travail de pli (connaissez vous le métier de plisseur?).

Les membres du MFPP reçoivent une fois par trimestre la revue Le Pli depuis 1978. La revue contient des articles de fond sur l’origami, l’actualité de l’association et des associations amies, des diagrammes de toute difficulté.

Vous pouvez lire quelques extraits des derniers numéros parus pour faire connaissance avec le seul magazine français d’origami :

Téléchargez le numéro découverte sur cette page : http://mfpp-origami.fr/download/2065/

Les anciens numéros du Pli sont disponibles pour les adhérents jusqu’à épuisement au prix de 2,50 € l’unité ou par lot d’environ 50 numéros  différents au prix de 100,00 €. Utilisez le formulaire de contact pour les commander.

Les numéros épuisés sont disponibles au format numérique sur le site internet pour les adhérents enregistrés. Vous les retrouverez dans les Archives du Pli.

https://mfpp-origami.fr/le-pli/

Amusez-vous bien!

Lieux trouvés// New life for places

Ecole Blot, peinture décorative et dessin à Reims.

January 20, 2020

L’Ecole Blot est une école de formation à la peinture décorative (trompe l’œil, faux-bois, faux marbres, etc) et de dessin, situé à Reims à 150 km de Paris.

Etablissement privé de peinture décorative, l’école Blot est la première de son genre à avoir été créée en France. L’atelier a été fondé en 1925 par Eugène BLOT. Elle fut reconnue d’utilité publique en 1928 pour sa promotion des valeurs esthétiques et culturelles de la décoration. Au fil des ans, l’école Blot a acquis une renommée nationale et internationale. Elle fait partie du patrimoine culturel de la ville de Reims et perpétue la tradition du beau geste.

L’école est un centre où résonne encore son histoire, située à deux pas de la Cathédrale. Les intervenants, tous diplômés de l’Ecole blot et qui parallèlement exercent leur métier de peintre en décors, sont animés de la même passion. Ils travaillent en synergie à l’élaboration et à l’adaptation des différents stages.

Pour continuer à faire vivre cette école, la direction et ses anciens élèves ont la conviction profonde de la nécessité de transmettre et d’initier ce savoir ancestral ; et ainsi permettre, à tous, de le découvrir.

Pour suivre l’actualité de l’école, c’est ici